Pershing 140 : le prince des mers

Le constructeur italien Ferretti (racheté en janvier 2012 par le groupe chinois Weichai) est leader mondial des yachts de luxe et des bateaux de sport (entre 10 et 80 mètres de long). Avec son Pershing 140, Ferretti nous entraîne dans une aventure où se mêle le grand frisson des navires de haute mer et la volupté du luxe à l’italienne.

Le frisson de l’élégance

Face à la silhouette à la fois imposante et élancée du Pershing 140, les mots ne suffisent pas pour décrire le sentiment de respect et d’émerveillement qui vous traverse de la tête aux pieds. La première réaction est provoquée par la lumière, qui est ici partout présente. Les grandes ouvertures qu’offre ce yacht sont rendues possible grâce à l’aluminium, le matériau utilisé pour réaliser l’armature du navire. Légèreté et lumière se combinent pour le plus grand bonheur des passagers et de l’équipage. C’est le premier yacht Pershing en alliage léger. Et ce n’est que la première révolution à bord parmi beaucoup d’autres. Ce gigantesque yacht de 140 pieds (43 mètres de long) se meut sur mer telle une lame étincelante. Doté d’une coque innovante, de performances de haut niveau et d’un confort inégalé, il se caractérise par un grand potentiel de personnalisation. C’est un navire exclusif et terriblement attachant, mais qui reste destiné à une clientèle très privilégiée (il coûte près de 30 millions d’euros).

Le frisson du luxe

Puissant, mais léger, ce nouveau yacht opte pour des lignes épurées. Son profil général, avec une coque et des superstructures en aluminium, est complété par des inserts en composite sur le pont. L’architecture de la poupe révèle un large plan extérieur qui donne directement sur la mer. Une mezzanine permet au salon intérieur d’être au même niveau que les plateformes extérieures. Et puis, la magie opère : un immense beach club au niveau de l’eau, avec un sol entièrement accessible et ouvert sur la mer. Le second salon, situé dans le cockpit, fait la part belle à l’intimité et est accessible en descendant quelques marches à l’arrière, ses côtés étant flanqués de grandes fenêtres installées sur les ailes. Les invités peuvent se déplacer facilement dans le bateau, entre les espaces extérieurs ou vers l’avant du pont principal.

Vu du ciel, la véritable splendeur de ce yacht se révèle. Le pont supérieur du Pershing 140 s’intègre parfaitement au profil général, sa partie centrale étant protégée par un hard-top abritant les antennes et les systèmes satellites. Cette grande terrasse panoramique est accessible depuis la mezzanine du cockpit inférieur ou depuis le pont surélevé.

Même les espaces extérieurs de la proue s’ouvrent à toujours plus de lumière. Le Pershing 140 offre ainsi à ses invités une autre zone privée, à l’abri des vagues, qui peut être utilisée sans avoir à attendre qu’elle soit complètement aménagée. Une fois à l’avant, ils peuvent se détendre sur le grand bain de soleil, au-delà duquel se trouve un grand salon, dissimulé par la plateforme en navigation qui peut être ouverte lorsque le yacht est ancré ou amarré. Là encore, l’aménagement est à la discrétion du propriétaire. Le luxe sur mesure…

La porte vitrée du cockpit mène à l’espace de vie particulièrement lumineux réservé aux invités. La partie centrale du pont principal est un carrefour entre les ponts et mène aux quartiers du skipper, avec une cabine privée, et à la suite principale. Le côté avant est parfait pour une grande salle de cinéma/jeux, que les propriétaires peuvent personnaliser à leur guise.

La suite du propriétaire, meublée d’un lit double face à la proue, d’un bureau à bâbord et d’un salon à tribord, bénéficie d’une vue fabuleuse et d’une intimité maximale. Un grand dressing se trouve à l’avant du bateau, ainsi que deux grands cabinets de toilette séparés.

Le Pershing 140 accueille ses invités avec trois suites VIP. Les deux premières sont situées à l’arrière du navire : outre de généreux placards et des salles de bains privées avec douche séparée, elles disposent également d’un coin bureau avec vue sur la mer et de grandes fenêtres dans la coque. La troisième suite VIP se trouve à l’extrême avant et dispose d’un aménagement digne d’une cabine de maître, avec un coin bureau, un salon, un dressing spacieux et une salle de bains privée.

Les quartiers de l’équipage sont très confortables, composés de trois cabines ayant toutes des lits superposés et des toilettes privées. Depuis le hall, l’équipage a un accès direct à la salle des systèmes puis à la salle des machines. Une autre porte mène au garage qui, une fois les jet-skis mis à l’eau, peut être aménagé en salon intérieur pour le beach club.

Le frisson de la puissance

Le Pershing 140 propose trois types de motorisation. Les deux premières sont composées d’une paire de moteurs MTU 4000 M93L, respectivement de 12V (3460 cv) ou de 16V (4613 cv). La propulsion par hydrojet garantit d’excellentes performances tant en vitesse de croisière qu’en vitesse de pointe, et peut atteindre 24 nœuds pour les MTU 12V et 33 nœuds pour le moteur le plus puissant. Une troisième motorisation s’articule autour de quatre moteurs MTU M96L de 2600 cv pour une vitesse maximale de 38 nœuds.

Site Web | Plus de publications
Steve Skorsh
Plus de publications

Rédacteur spécialisé